Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog

L'épisode Darwin
L'épisode Darwin
L'épisode Darwin

L'épisode Darwin est celui d'un retour à la banalité des choses de tous les jours. La pause fut brutale et l'attente fut longue! Soudain parachuté au milieu d'une ville, après trois mois entiers de voyage paisible. Perdue La liberté de rester ou partir, celle ci dépendant d'une vente de voiture! Très vite il fallut trouver à nous loger, et pour faire fructifier notre immobilité, nous avons accepté de chaque jour travailler. Ainsi nous voici revenus à ce qui aujourd'hui s'impose à nos tous être la norme à suivre sans une société. Levés tôt chaque matin, rapide déjeuner, préparer un "en cas" juste pour se nourrir; monotones journées, harassantes pourtant. Puis rentrés tard le soir, il faut encore pouvoir réaliser les tâches obligatoires. On ne regarde plus ni le ciel ni l'aimée et partons fatigués très vite nous coucher. Ce qui est surprenant c'est cette capacité que nous avons humains à nous habituer aux choses incensées que nous imposent la société modèle, prétextant "c'est la vie, c'est ainsi" et à nous satisfaire de notre ennuyeux sort à la seule perspective d'avantages pécuniaires... Trévor Power est un homme d'une cinquantaine d'années, père de cinq enfants. Ouvert, sympathique et fort bavard, il tente de remettre en ordre cette propriété à une trentaine de kilomètres de Darwin, acquise il y a sept ans. Sa capacité à s'organiser lui faisant terriblement défaut, d'innombrables objets inutiles, ferrailles et vieilles machines disent encore sur son immense terrain.

C'est donc ici que l'épisode commence, nous avons installé notre camp chez Trévor en échange de deux heures de travail par jour. Une semaine plus tard, il nous offrait un emploi: installer La fibre optique dans les quartiers de Darwin où l'opérateur historique avait abandonné, rencontrant des blocages dans les milliers de tubes parcourant, sous terrain, les rues et avenues.

L'entreprise de Trévor "les chevaliers blancs services" surfe sur ce concept pour faire commerce, volant à la rescousse de tôt entrepreneur se retrouvant coincé face à des difficultés sur son chantier. Usant donc de méthodes toutes aussi expérimentales que non professionnelles, il résoud les problèmes à moindre coût. Le moindre coût, c'est nous et des heures de galère à tenter de passer au travers de ces tubes si saturés de câbles et de poussière que même notre aiguille refuse de s'immiscer...

Share this post
Repost0
To be informed of the latest articles, subscribe: